UWK Webzine

Actus / VidéosInterviews / Conférences

Satprem - "On est entrain de mourir à l'Humanité pour naître à autre chose"

Lecture 1 min.
Urban Wakan
Publié le 29 février 2020
«On n’est pas dans une crise morale, on n’est pas dans une crise politique, financière, religieuse, on est dans une crise évolutive. On est en train de mourir à l’humanité pour naître à autre chose... » Satprem

Satprem, de son vrai nom Bernard Enginger, né à Paris le 30 octobre 1923 et mort à Kotagiri, près de Bangalore, le 9 avril 2007, est un philosophe et un écrivain français, qui à dédier sa vie à l'oeuvre de Sri Aurobindo (Aurobindo Ghose) et de Mère (Mirra Alfassa).

Résistant, il est arrêté par la Gestapo à l'âge de 20 ans et passe un an et demi en camp de concentration. Dévasté, il se retrouve après de nombreux voyages à Pondicherry auprès de Mère et Sri Aurobindo en 1953. En 1958, il devient son confident et recueille sur bande magnétique le cheminement qui devait la conduire à la découverte d'un "mental cellulaire" capable de re-former la condition du corps et de passer à une espèce nouvelle: c'est "L'Agenda de Mère" (1958 -- 1973).

En 1981, une équipe de cinéastes dirigée par Davide Montemurri, réalisateur de la télévision italienne, s'est rendue dans les Nilgiris, les Montagnes Bleues du Sud de l'Inde où Satprem résidait à l'époque, pour l'interviewer.

"On n'est pas dans une crise morale, on n'est pas dans une crise politique, financière, religieuse, on est dans une crise évolutive. On est en train de mourir à l'humanité pour naître à autre chose..." C'est ainsi que Satprem répond à Davide Montemurri qui lui pose, au cours de cet interview, un certain nombre de questions concernant la crise de civilisation que nous traversons actuellement et l'avenir du monde moderne.

Satprem était un visionnaire et avait anticipé la crise que nous vivons actuellement. Il parlait déjà de saut évolutif et de reprogrammation cellulaire comme beaucoup de biologistes et de physiciens quantiques parle aujourd'hui de saut quantique et d'Epigénétique. 

C'était un Sage et le réécouter, à l'aube du transhumanisme, est une clef pour mieux appréhender notre époque et le potentiel inexploité des cellules humaines, de notre ADN. Et ainsi, manifester un réél saut quantique et non un saut vers la mécanisation, la robotisation et l'aliénation que les GAFAM, l'IA (Intelligence Artificielle) et les transhumanistes tentent de nous imposer. 

Article rédigé par Marie Beneti