UWK Webzine

Actus / Vidéos

Les incendies qui ravagent le Pantanal (l'un des biomes les plus important au monde), depuis des mois, sont les plus importants de l'histoire !

Lecture 2 min.
Urban Wakan
Publié le 20 septembre 2020
C’est une situation de déforestation catastrophique qui touche l'un des biomes les plus important au monde ! Depuis des mois, des incendies redoutables ravagent une partie du Pantanal, une zone humide majoritairement située sur le territoire brésilien. Pour l’instant, 15 % de cette zone sont partis en fumée, soit une superficie équivalente à 2,2 millions d'hectares. Or, ce sanctuaire de la vie sauvage abrite au moins 3500 espèces de plantes, 656 espèces d’oiseaux, 325 de poissons et 159 de mammifères.

Au fur et à mesure que les journées chaudes et sèches progressent, le Pantanal et l'Amazonie continuent de subir de plus en plus la pression du feu. Ni la présence des forces armées dans certaines parties des biomes (un biome, appelé aussi macroécosystème, aire biotique, écozone ou encore écorégion, est un ensemble d'écosystèmes caractéristique d'une aire biogéographique et nommé à partir de la végétation et des espèces animales qui y prédominent et y sont adaptées), ni le décret présidentiel interdisant les incendies pendant 120 jours dans le pays ont pu interrompre le cycle de destruction.

Jusqu'à la mi-septembre 2020, les satellites qui surveillent la région pour le compte de l'Institut national de la recherche spatiale, Inpe, ont déjà détecté 12 703 incendies actifs, représentant des dizaines d'incendies incontrôlés. Ce sont les chiffres les plus élevés de la série historique de l'institution, qui a débuté en 1998.

La plupart de ces incendies sont liés à la déforestation pour la conversion des terres et sont issus de feux destinés à nettoyer les zones de culture ou les pâturages.

Le Pantanal est la plus grande zone humide continentale du monde. Cette région riche en biodiversité et en services écosystémiques (production d'eau, capture de CO2…) souffre de la mauvaise gestion et de la négligence du gouvernement brésilien qui provoquent d'énormes pertes pour les communautés locales.

Photographie prise le 31/07/2020, vers Ladaro (Black Bay), Mato Grosso do Sul, Brésil

LES ANIMAUX SAUVAGES EN VOIE DE DISPARITION EXTRÊMEMENT MENACÉS !

Plus que des chiffres, les incendies dans la plus grande plaine inondable du monde sont une tragédie dévastatrice pour l'un des biomes abritant jusqu'à présent des animaux disparus dans d'autres régions, comme le Jaguar.

D'importants refuges fauniques ont été décimés dans la vaste zone qui se trouve à l'extrême ouest du Brésil, entre le Mato Grosso et le Mato Grosso do Sul et les frontières de la Bolivie, de l'Argentine et du Paraguay. Parmi ces zones figurent le Parc d'État Encontro das Águas, connu pour abriter la plus grande concentration de jaguars de la planète, et la Terre Indigène périgare, dans le Mato Grosso, et une partie de la Serra do Amolar, dans le Mato Grosso do Sul.

UNE LEGISLATION POUR LUTTER CONTRE LA DÉFORESTATION

Le Fonds Mondial pour la Nature / World Wide Fund for Nature (WWF) continue d’agir pour limiter les conséquences de ces incendies. Au Brésil, le WWF fournit un soutien d’urgence pour lutter contre les incendies et agit en permanence contre la déforestation. Notre principal objectif est de renforcer les gardiens forestiers locaux, afin qu'ils disposent de formations pour surveiller les menaces, telles que la déforestation et les invasions de territoires, qui conduisent à une augmentation des incendies.

En France et en Europe, le WWF agit également en luttant contre la déforestation importée. Le WWF et UWK (Urban Wakan) demandons aux décideurs politiques de refuser d’être les complices de la destruction des plus grands et riches écosystèmes de la planète. En 2021, la Commission Européenne proposera une législation pour lutter contre la déforestation. Nous appelons la France à s’engager pour s’assurer que cette loi empêche les produits liés à la déforestation d’entrer sur le marché européen.

APPEL A LA MOBILISATION D'UWK POUR SAUVER L'AMAZONIE, ET SES PEUPLES INDIGÈNES, EN LUI DONNANT LES MÊMES DROITS QU'UNE PERSONNE grâce au Statut de « PERSONNALITÉ JURIDIQUE » ! : vous pouvez SIGNER LA PETITION EN CLIQUANT ICI

Déforestation illégale en Amazonie proche du territoire des indigènes Uru-Eu-Wau-Wau

Source : El Pais Brésil, franceinfo, WWF